Kharkiv. Chronique de l’attaque de la ville, jour 55 (19.04.2022)

Une autre journée difficile pour Kharkiv et les habitants de Kharkiv en raison de nombreux bombardements moscovites (ndlr des russes). Un autre bombardement d’artillerie massif dans un quartier résidentiel, faisant des morts et de nombreux blessés. Pourtant, Kharkiv tient bon, continue de se défendre et, surtout, continue de vivre.

Le nombre de bombardements rascistes est généralement important. La nuit de lundi à mardi n’a pas été facile et il y a eu beaucoup de bombardements dans différents quartiers de la ville. Des bombardements moscovites intenses ont également eu lieu le matin et l’après-midi. Dans l’après-midi, il est devenu relativement calme dans certains quartiers, et dans les autres quartiers seulement une intensité a diminué. Dans la soirée, le nombre de bombardements a de nouveau augmenté. Les occupants ont attaqué le plus les divers quartiers de Saltivka, Obriy et Usine de tracteurs de Kharkiv. Les villages de Zhukovsky, Pyatihatky et Oleksiyivka ont été également attaqués. Dans l’après-midi, ils ont attaqué Saltivka de l’est par un système de lance-roquettes multiples, tuant quatre personnes, blessant 26 personnes et endommageant plus de 10 maisons, garages, magasins et voitures.

Consequences of the shelling of Saltivka. Photo: Main Directorate of the State Emergency Service of Ukraine in Kharkiv Region. CC BY 4.0

Conséquences du bombardement de Saltivka. Photo : Direction principale du Service national d’urgence de l’Ukraine dans la région de Kharkiv, CC BY 4.0.

Le bombardement des moscovites et de la banlieue se poursuit: la communauté urbaine de Dergachiv et Dergachi ainsi que dans la direction de Tchouguoiv. Dans le même temps, à Dergachi, les compagnies énergétiques et gazières tentent de réparer les réseaux endommagés et de fournir du gaz et de l’électricité aux personnes restées dans la communauté.

En raison des bombardements massifs qui se produisent chaque jour dans différentes zones et font de nombreux morts et blessés, les autorités demandent aux habitants de Kharkiv de rester dans des abris tout le temps et de ne pas sortir sans qu’il soit nécessaire.

Selon le conseil municipal de Kharkiv, 1 929 bâtiments résidentiels, soit environ un quart des bâtiments résidentiels de la ville, ont été endommagés et détruits par des bombardements moscovites, des attaques à la roquette et des frappes aériennes. C’est un chiffre colossal, qui, malheureusement, ne cessera de croître. Dans le même temps, l’élaboration d’un nouveau plan d’urbanisme pour Kharkiv commence avec l’architecte britannique Norman Foster. L’idée est bonne, mais ma position est que tous les bâtiments qui sont des monuments historiques et architecturaux doivent être préservés et reconstruits (beaucoup de bâtiments endommagés et détruits dans le centre-ville sont comme ça), mais tous les autres doivent correspondre au style architectural du centre-ville. Les quartiers dortoirs peuvent être reconstruits et réaménagés, car les bâtiments soviétiques dans les quartiers sont souvent chaotiques. J’espère que les architectes et les personnalités culturelles de Kharkiv qui se soucient du patrimoine culturel pourront se joindre à ce processus, même si je suis sûr que les autorités locales empêcheront ce processus – combien de monuments à Kharkiv ont été détruits par la ville avec le consentement tacite des autorités régionales, reconstruites de manière barbare (greniers achevés) malgré les protestations publiques (les bénéficiaires de tels bâtiments ou d’espaces libres sous ceux-ci ont toujours été des promoteurs proches de la mairie).

La bonne nouvelle est que des ambulanciers paramédicaux des États-Unis, qui ont une vaste expérience des points chauds en Irak et en Syrie, sont arrivés à Kharkiv. Ils ont apporté des médicaments pour les hôpitaux de campagne et formeront et conseilleront les ambulanciers ukrainiens.

Il s’avère que l’évacuation des animaux du Feldman Ecopark est toujours en cours – ce n’est pas encore terminé. Il a également été constaté que deux employés de l’Ecopark, qui y étaient restés en mars pour nourrir les animaux et qui ont disparu début mars, ont été tués par des rascistes et barricadés dans l’une des chambres.

Les combats se poursuivent dans la région d’Izum et dans la direction de Barvinkivsky. Les courageuses Forces armées de l’Ukraine freinent l’assaut des moscovites et les empêchent de percer. Dans le même temps, les moscovites ont pu approcher la distance de 10 km du Lyman (région de Donetsk). Un autre hélicoptère Ka-52 a été abattu par l’armée ukrainienne dans la région de Kharkiv. Et l’évacuation de la population de Barvinkovo ​​​​et de Lozova se poursuit. À Lozova, les services publics soutiennent les moyens de subsistance de la ville.

La situation dans les territoires occupés de la région de Kharkiv est difficile. Dans la communauté de Velykobourloutsk, les occupants ont miné toutes les routes secondaires, les bords de route, les hais, les chemins de terre, les champs et les forêts pour empêcher les volontaires de l’aide humanitaire (pour ne pas faire passer un humanitaire non moscovite) et contre les groupe de commandos ukrainiens (en fait, les craintes que nos troupes allons avancer). Les racistes limitent également la circulation des résidents locaux sur les routes principales. Dans le village de Borova, au sud-est de la région de Kharkiv, les moscovites ont nommé leur intendant. On sait qu’il s’agit de Sergueï Razdorozhnii (Google identifie une telle personne comme le chef du bureau du commandant militaire de Novossibirsk). Les occupants prévoient d’annexer Borov au soi-disant “LNR”. Les occupants n’ont pas autorisé l’aide humanitaire à Borova et l’ont pris pour eux-mêmes. Il n’y a pas de connexion dans la communauté villageoise de Borivka (comme dans le reste des territoires temporairement occupés de la région), il y a un problème de nourriture et il y a un régime strict de points de contrôle, qui ne permet pas d’aller sur le territoire contrôlé par l’Ukraine – seulement à la Russie. Bien sûr, les rascistes sont cruels envers la population locale et marauder.

De violents combats ont lieu dans la zone de l’opération des forces unies sur toute la ligne de front. Au nord de la zone de la zone de l’opération des forces unies – pour Rubizhne, Popasna et dans la région de Kreminna. Severodonetsk et Lysychansk sont également sous le feu. Il y a aussi des combats dans la région d’Avdiivka et de Marinka. Des tentatives de prise d’assaut attaquent notre défense, obligeant les moscovites à revenir à leurs positions antérieures. Une frappe de missile a été faite sur Kramatorsk – une personne a été tuée et trois ont été blessées. Des combats ont également lieu dans la région de Vuhledar, Velyka Novosilka, la région de Donetsk et Gouliaipole à Zaporizhzhya. Dans le même temps, les frappes sur Gouliaipole sont de nature secondaire, bien que les rascistes essayent partout, vérifiant où il y a des faiblesses dans la défense.

C’est difficile à Marioupol, mais ses héroïques défenseurs tiennent bon. De lourdes bombes sont larguées sur Azovstal, toutes les armes sont tirées, bien qu’il y ait plus d’un millier de femmes et d’enfants qui s’y cachent, qui, malheureusement, n’ont plus que très peu de nourriture.

Les Moscovites tentent d’établir leur pouvoir dans les territoires temporairement occupés du sud de l’Ukraine. Ainsi, dans le village de Rozivka, ils ont réuni une centaine de retraités du quartier et lors de tels pseudo-rassemblements ont voté pour “l’adhésion” de la “région de Rozivka” (liquidé en 2020 lors de la réforme administrative-territoriale de décentralisation) à la ORDLO (les territoires occupés et contrôlés par la Russie depuis 2014). Mais à Energodar, les moscovites ont nommé Vadim Karetnikov, un ancien électricien de centre nucléaire de production d’électricité de Zaporizhzhya, qui n’a rien à voir avec l’éducation mais il est un partisan actif du “monde russe”. Et dans le village de Kostiantynivka, district de Melitopol, des femmes qui ont accepté de collaborer avec les occupants sont devenus les directeurs d’écoles. Les moscovites démantèlent les plaques commémoratives des écoles aux diplômés décédés de ces écoles qui étaient des soldats de l’ATO / la zone de l’opération des forces unies, car pour eux ca fait la différence a qui est un monument, à qui une plaque commémorative est dédié, comme la rue est nommée – ils détruisent tous les marqueurs ukrainiens dans les territoires occupés, parce que pour les rascistes c’est déjà la moscovie, parce que des soldats moscovites sont deja la.

En plus du “référendum” à Kherson, les rascistes préparent le même “référendum” formel à Snigourivka, dans la région de Mykolaiv, qui est temporairement occupée – ils prévoient de réunir la ville avec la Crimée, précédemment occupée. Le déplacement forcé d’Ukrainiens vers la Russie est également en cours – plus de 500 000 citoyens ukrainiens ont déjà été déplacés, y compris plus de 121 mille enfants.

Il y a des nouvelles positives. Tout d’abord, nous avons obtenu des avions (probablement des Su et des MiG d’Europe centrale et orientale) et des pièces de rechange pour eux (c’est une bonne nouvelle, que je connaissais un peu plus tôt, mais bien sûr je n’ai pas parlé de ça). Deuxièmement, il y a les armes lourdes – à la fois les véhicules blindés et l’artillerie. Troisièmement, la liste comprend les Pays-Bas, qui ont saisi de la chance a troller des allemands – “Nous ne sommes pas des allemands” – c’est le slogan du transfert d’armes à l’Ukraine (oui, de telles relations sont tout à fait normales et attendues, compte tenu de certains aspects de l’histoire des néerlandais et des allemands). Le prêt-bail commence progressivement à fonctionner à pleine capacité. Il lui faut encore quelques semaines pour fonctionner à pleine capacité.

Quelque chose d’épique. Dans la région de Kharkiv, la police a intercepté une Porsche Cayenne, dans laquelle elle a trouvé un tas de munitions : 208 cartouches, 8 grenades avec des armes incendiaires et 3 mitraillettes.

Studio de Kharkiv “Circus Ancien” (il y a deux cirques à Kharkiv – l’ancien, qui n’est pas utilisé comme cirque, mais comme terrain d’entraînement, l’ancien bâtiment, qui a été construit uniquement pour le cirque et le nouveau – un bâtiment d’ère soviétique dans la place Bougrymova) a participé au festival international du cirque de Monte-Carlo, où il a présenté une pièce sur les soldats ukrainiens.

Aujourd’hui, le prix Darwin est décerné à :

-le ministre de l’Éducation et des Sciences de l’Ukraine, le plagiaire bien connu et documenté Sergui Chcarlet et le recteur de l’Université National d’Aviation (Kyiv) Maksim Loutsky, nommés en raison des machinations du ministère de Chcarlet pour éliminer la direction adéquate précédente, parce qu’il est un protégé d’Yanoukovitch-Tabachnyk (Chcarlet a été également promu par Tabachnyk), connu pour avoir utilisé des ressources administratives dures contre les étudiants et les enseignants de l’Université National d’Aviation pendant les élections, et essayant constamment de voler les terres de l’Université National d’Aviation pour les donner à ses amis pour construction des bâtiments. Ces deux personnes sont donc venus à Irpin et ont pris des photos dans l’ancien uniforme ukrainien du modèle 2014 et tenant également l’arme de manière incorrecte (doigts de poulet). Les militaires idiots, dégagez !

– Les moscovites essayant d’inventer cent cinq cents nouvelles versions de la raison pour laquelle le croiseur lance-missiles “Moskva”est émergé – comme s’il avait été attaqué par tous les avions ukrainiens, tous les “Bayraktars” et tous les “Neptunes” (même théoriques), et il ne pouvait pas se défendre car il était entouré de navires civils, il les a protégés et a mis en place un conseil pour les protéger sous les Neptunes. Ça a l’air stupide, mais c’est mieux, car au début il y avait une version que quelqu’un fumait et les munitions explosaient.

Nous croyons aux Forces armées de l’Ukraine! Nous aidons les volontaires, les médecins, les services publics et les secouristes Et approchons-nous du jour de notre victoire !

Serguii Petrov